Qu’est ce que le Servagnin?

Introduit il y a 600 ans dans la région de Morges, le Servagnin a été le premier Pinot noir cultivé en Suisse.

Morges est donc la plus ancienne région productrice de Pinot Noir en Suisse.

Le Pinot Noir a été sauvé in extremis d’une disparition certaine et les vignerons de Morges lui ont redonné son prestige d’antan.

Il illustre bien la volonté et l’ambition du vignoble morgien.

 

Un peu d’histoire…

Par amour du Pinot Noir, Philippe le Hardy, Duc de Bourgogne, fit interdire en 1395 la culture du Gamay en Côte d’Or.

Une de ses filles, Marie de Bourgogne, épousa Amédée VIII, qui était alors Duc de Savoie. Notre région étant à cette époque sous la gouvernance de la Savoie, Marie de Bourgogne devient donc châtelaine de Morges.

En 1420, Marie était enceinte de son neuvième enfant. Elle était très inquiète – la peste était très virulente à cette époque et lui avait déjà enlevé cinq de ses neuf enfants.

Elle chercha donc un lieu calme et sain où se reposer et élever ses enfants. Elle habitait alors à Chamonix, mais elle connaissait bien la région puisque la ville de Morges fût construite par son mari à des fins stratégiques. En effet, l’Église était très puissante à cette époque et gouvernait entre autres sur Lausanne et St-Prex. Les savoyards entreprirent de construire des villes entre les propriétés de l’église afin d’affaiblir son pouvoir.

C’est ainsi que la ville de Morges, ainsi que Rolle, virent le jour. Si vous avez l’occasion de vous promener dans la région vous remarquerez d’ailleurs que l’architecture de leur deux châteaux sont très similaires.

Marie demanda à son mari de négocier avec l’Eglise l’autorisation pour elle d’aller habiter dans le petit bourg de St-Prex. Amédée était très croyant et pratiquant, il obtint cette autorisation sans trop de difficultés.

Plus tard, Amédée VIII fût nommé Pape, puis antipape, sous le nom de Pape Félix V.

C’est ainsi que Marie vint habiter à St-Prex. Elle fût chaleureusement accueillie par les habitants et le 7 Août 1620 elle mis au monde une petite Marguerite de Savoie en pleine santé.

Saint-Prex

C’est pour remercier les gens de la région pour leur hospitalité qu’elle aurait offert quelques plants de son cher SERVAGNIN (synonyme de Pinot Noir).

A cette époque les cépages avaient de multiples synonymes. Et dans notre région c’est sous le nom de Servagnin que fût planté le Pinot Noir.

Ainsi donc pour la première fois, le Pinot Noir fut cultivé en Suisse.

Fort de la qualité de son vin et pour de longues années, sa culture se répand dans tout le canton.

Toutefois au début du siècle passé, il failli disparaître….

On commence à lui préférer des cépages plus productifs et sa culture se raréfie au point de pratiquement disparaître dans les années 1960.

Il ne resta en réalité plus que 2 ceps plantés au fond d’un jardin, et c’est à partir de ces deux derniers ceps existant à Saint-Prex, berceau et terre de ses ancêtres, que quelques vignerons de la région de Morges bien inspirés ont patiemment reconstitué quelques vignes et œuvrent désormais pour lui redonner sa grandeur du temps jadis sous le nom de SERVAGNIN DE MORGES.

 

Description

Seules les vignes plantées en Pinot Noir, clone Salvagnin, situées dans l’aire de l’appellation

Seules les vignes plantées en Pinot Noir, clone Salvagnin, situées dans l’aire de l’appellation Morges ont droit à l’appellation Servagnin de Morges.

La production maximum ne doit pas dépasser 50 hectolitres à l’hectare et son raisin doit atteindre un minimum de 82 degrés Œchslé.

Vinifié obligatoirement en barrique de chêne, son élevage doit durer au moins 16 mois. Il ne peut pas être commercialisé avant le 1er avril de chaque année.

La Commission du Servagnin qui contrôle toutes ces normes attribue l’appellation Servagnin de Morges après avoir jugé par une sévère dégustation que les qualités obtenues correspondent à la haute définition exigée.

Les bouteilles ayant obtenu l’agrément portent la capsule rouge d’authentification Servagnin de Morges.

Retrouvez la liste des producteurs de Servagnin ci-dessous